Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

 

HIKKADUWA 

Le premier secteur à être développé pour le tourisme, c'est toujours une des plus populaire  station balnéaire. Hikkaduwa est célèbre pour son corail et ses poissons tropicaux. Le récif, parallèle au rivage, est seulement à quelques mètres au-dessous de l'eau, il peut être exploré avec un masque et tuba, ou dans un bateau à fond de verre. Il y a plusieurs épaves dans le secteur qui offrent d’intéressantes plongées. L'équipement de plongée et leurs services d'instructions autorisées sont en location au centre PADI. Un peu plus bas le long de la côte, il y a un bel endroit pour les surfeurs. La aussi se trouve une communauté de surfeurs  internationaux (dans et autour de Hikkaduwa).  

GALLE

Dans cette ville côtière, la présence hollandaise est toujours visible. Galle était un port antique (en référence au légendaire « Tarsis de la Bible ») et la première place pour le commerce international et centre commercial. Aujourd'hui, Galle est le centre capital et administratif provincial le plus affairé  du sud. Célèbre pour sa jolie Baie d'Unawatuna, où la mer est protégée par le récif, donc sans risque pour la natation. Le vieux fort hollandais « Etoile » (site classé au Patrimoine Mondial) sur une superficie de 36 hectares, la bien préservée « Groote Kerk » (Église hollandaise), La Maison Gouvernementale hollandaise, le Nouvel Hôtel Oriental (construit en 1684) vieux beffroi avec son système d’épandage, construit par les hollandais. Dans Galle, on fabrique toujours le « pillo-lace » hollandais (oreiller en dentelle), la taille d'ébène et le polissage des gemmes.

MATARA 

  A 160 kms de Colombo, c’est la terminaison de la ligne de chemin de fer du sud. Sa longue plage en fait un bel endroit de villégiature, Matara a aussi deux forts hollandais réputés; le plus grand comprend l’excellente maison d’accueil que l'on dit être construite sur le site où les éléphants étaient capturés pour leur ivoire. L'autre fort, le petit Fort « étoile » de 1763, est maintenant utilisé comme une bibliothèque, (à voir son entrée attractive et insolite).  

HAMBANTOTA

Hambantota, la région la plus sèche au Sri Lanka, est réputée pour sa magnifique baie en forme de croissant et le sel ici est une industrie très ancienne qui prospère toujours. On peut voir des casseroles remplies de sel tout le long de la route principale sur 16km.

YALA (TISSA)

Ruhuna Yala Group est une réserve nationale couvrant 100,000 hectares et divisée en 5 parties, seulement une est ouverte au public. L’ensemble des cinq parties avec la Réserve Naturelle, le Parc national Est,  le sanctuaire Kudumbigala du monastère Boudhiste et le  « LHT » (Living Heritage Trust : le secteur de Conservation de l’Héritage Okanda ) est entouré par une longue zone tampon avec la côte du sud. C'est une assez longue étendue.  

Yala possède la plus grande concentration au monde de Léopards, ce carnivore vivant en grande partie la nuit, demande toujours une certaine chance pour l’apercevoir. Il y a bons nombres d'Éléphants asiatiques, Crocodiles, Sangliers, Buffles et langurs Gris parmi d'autres grands animaux. Le parc attire des oiseaux de proie comme l'Aigle à ventre blanc des Mers et dans les marécages on y voit des Échassiers, des Cigognes Peintes et de rares Cigognes à cou noir. Les oiseaux sont bien sûr en abondance et parmi eux, le « Sirkeer Malkoha », l'Indien « Peafowl » et le Sri Lankais « Junglefowl ».  

ELLA

 Ella Gap est à droite en descendant la grande route vétuste et dangereusement abrupte de Wallawaya, qui descend vers Hambantota (274 km) sur la côte sud. Comme si la vue magnifique d’ Ella Gap voulait se cacher ! Ella fournit de multiples occasions pour un périple enchanteur dans des paysages spectaculaires parmi les plantations de thé, des temples, des forêts de pins et des chutes d'eau. Ella est une région propice aux randonneurs pour explorer et découvrir ses environs.    

La plus grande montagne de toute la chaîne de montagnes : « Adam’s Peak » (le Sommet d’ Adam) peut être atteint par une propriété de thé. Nous pouvons aussi visiter la fabrique de Thé « Uva Halpewaththa ». Nous flânerons en bas d’Ella Gap, le long des rails de chemin de fer et près d'un pont en fer, sont les Chutes d’eaux de Rawana Ella (90m) qui plongent majestueusement le long de parois rocheuses. Nous pouvons même monter sur les roches en haut des chutes, escortés par des singes sautant de rochers en rochers. Un chemin menant à un endroit sûr pour la baignade peut vous tenter aussi. De plus nous pouvons organiser : parapente, canoë-kayak, camping et escalade.  

NUWARA ELIYA 

Situé au coeur de la région du thé, splendide vile crée avec succès par les britanniques dans la pure tradition des campagnes anglaises, avec des maisons en style géorgien « à la Reine Anne ». Des pelouses bien entretenues avec leurs haies, une église anglicane, un terrain de golf célèbre et de beaux parcs donnent à l'endroit un air de nostalgie. 1890 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'air y est pur et frais - une retraite sereine loin du brouhaha de Colombo.  

Près de Nuwara Eliya sont les « Plaines Horton », le plateau le plus haut et le plus isolé du Sri Lanka. Les amateurs de nature se délecteront dans cette étendue de verdure, c’est le repère d’animaux sauvages, cependant inoffensifs, et le domicile de beaucoup d'espèce d'oiseaux. Les pistes équestres vous mèneront au précipice appelé « le bout du Monde », un à-pic de 1050 mètres. Des acres et des acres de thé avec son feuillage vert luxuriant s’étendent sur des Kms à travers les collines et aucune visite dans cette région n’est complète sans la visite d’une fabrique de thé avec la chance d’acheter le meilleur thé au monde.

KANDY

Est peut-être, la ville la plus belle de ces collines du Sri Lanka. Située à 488 mètres au-dessus du niveau de la mer et non loin de Colombo. Kandy est l'endroit le plus visité du Sri Lanka. Le point de convergence de la ville est le« Dalada Maligawa » avec son toit recouvert d’or, où la relique de la dent sacrée de Bouddha est conservée. Le moment le plus fort de l'année est l’« Esala Perahera », quand une réplique de la cassette de la relique est montrée en procession, accompagnée par des danseurs en costumes traditionnels, des percussionnistes et quelques 100 éléphants avec leurs lumières scintillantes dans les nuits de Juillet et Août. Il y a de nombreux lieux saints et temples dans et autour de Kandy, où vous verrez des peintures rares, des fresques et des sculptures en pierre. N’oubliez pas les « Jardins Paradeniya », avec leurs variétés étonnantes d'arbres, de plantes et de fleurs. Kandy est un lieu intéressant pour des achats, avec des souvenirs en bois, cuivre, argent, laiton, ébène et bronze. La céramique, le travail de laque, des métiers à tisser manuels, des batiks, des bijoux et des articles en roseau peuvent aussi être achetés.

DAMBULLA

Comme Sigiriya, Dambulla est une masse de roche isolée énorme, qui loge un temple et des habitations (autrefois des cavernes). Certaines de ses fresques ont plus de 2000 ans - et il y a une statue colossale du Bouddha couché, taillé dans la roche, mesurant 14 mètres de long.

SIGIRIYA

La tradition architecturale Sri lankaise est bien montré à Sigiriya, la plus préservée en Asie depuis le premier millénaire, avec sa combinaison de constructions et ses jardins avec leurs arbres, sentiers, ses jardins avec fontaines, l’association d'éléments symétriques et asymétriques, la variation des niveaux et sa planification axiale et radiale. L’ensemble consiste en un rocher central à 200 mètres au-dessus de la plaine environnante et ses deux enceintes rectangulaires du sud (90 hectares) et de l’ouest (40 hectares) sont entourées par deux douves et trois remparts. Le plan de la ville est basé sur un module carré précis. La disposition qui s’étend à l'extérieur est coordonnée au centre de l’ensemble du palais au sommet, avec l'axe oriental et occidental directement aligné. Le jardin d'eau, les douves et les remparts sont basés sur un « écho-plan » (disposition et conception identique de chaque côté). Cette ville démontre toujours la disposition de son ossature et ses caractéristiques significatives.  Sur 3 km d'est en ouest et 1 km du nord au sud, on peut voir la splendeur et la complexité des plans urbains au 5ème siècle au Sri Lanka.

ANURADAPURA

La première capitale du Sri Lanka est située dans une région sèche. C'est une des premières villes antiques du Sri Lanka. A voir : l'Arbre sacré « Bo », des temples, la « place de l’effronté », Samadhi Bouddha, Kuttam Pokuna, le Mihintale (12 kilomètres d'Anuradhapura) - une roche dotée de lieux saints et de logements - un grand escalier de 1840 marches dans le granit qui mènent au sommet avec une vue splendide sur la campagne. 

POLONNARUWA

La capitale  médiévale de l'île est devenue importante après le déclin d'Anuradhapura. Le plus important de ses nombreux lacs, « le Parakrama Samudra », est plus grand que le port de Colombo. A voir : les Restes de la salle du conseil municipal du Roi, la Citadelle Royale, le Kumara Pokuna, le Pavillon Royal, la Maison de Relique Vatadage qui est incrustée de pierres de lune, avec ses gardes en pierre et sa rampe sculptée, Kiri Vehera et Gal Vihare.

RATHNAPURA

La cité des gemmes du Sri Lanka et le centre de cette industrie. Les gemmes incluent le saphir, le rubis, l'oeil de chat, l’alexandrite, la topaze, l'améthyste, l'aigue-marine, la tourmaline, le grenat et le zircon. Les visites dans les mines de gemmes peuvent être organisées par les agences de voyage. On peut voir des collections de gemmes au Musée national de Ratnapura et dans un certain nombre de musées privés.

    Saphirs Bleus.  

Les saphirs Bleus du Sri Lanka sont les plus réputés au  monde. Le Saphir Bleu est le second après le diamant pour sa dureté et son prix élevé. En accord avec les experts, les Saphirs Bleus appelés  « Cornflower blue »  et « Royal blue tint » sont de première qualité.  

La société de Gemme du Sri Lanka expose un Saphir « cornflower Blue » de 93 carats.

  « Star Sapphire » (saphir étoile)

Un « saphir étoile» de 362 carats est exposé à la Société de Gemmes du Sri Lanka, il est le troisième plus gros d'une telle qualité et couleur. Le saphir le plus célèbre du Sri Lanka appelé « l'Étoile de Bombay » est à l'exposition permanente du musée Smithsonian d'Histoire naturelle à New York.  

Traitement des rubis et saphirs  

On estime que 90 % des rubis et des saphirs sur le marché mondial subissent aujourd'hui un traitement thermique, un processus largement accepté dans le commerce de gemmes. Les saphirs sont si communs au Sri Lanka que les gemmes les plus ternes (donc avec moins de valeur) ont été utilisés dans des jardins de rocaille ornementaux ou enterrés sous les seuils des maisons en guise de bénédiction. Ces saphirs de basse qualité, connus comme "gueda", n'étaient pas appropriés pour faire des bijoux. Mais dans les années 1970, des négociants de gemmes thaïlandais ont perfectionné un traitement thermique pour transformer les « gueda » sans valeur pour des gemmes de valeur. En "chauffant" les pierres à hautes températures, ils sont devenus les rois de l'alchimie. Le titane dissous et  mélangé avec le fer intensifie la couleur bleue du « gueda ». Ils ont alors expérimenté des couleurs différentes sur des saphirs et des rubis et constaté qu’ils pourraient avoir plus de valeur  en "chauffant" leurs défauts légers. Le processus est risqué car certaines pierres peuvent craqueler, fondre ou éclater. Dans quelques cas, les gemmes perdent toute leur couleur.

PINNAWELA : l'ORPHELINAT DES ELEPHANTS

Nous tournons sur notre droite à Kegalla, sur la spectaculaire route Colombo-Kandy (A1) qui continue (A5) vers Nuwara Eliya. En direction de Kegalla, cette route principale de l'île est toujours très pittoresque. Néanmoins par cette route nous accédons maintenant dans un chemin de traverse menant à l'Orphelinat d'Éléphant de Pinnewala. . Par la route il y a de nombreux jardins d'épice et des tas de magasins d'artisanat vendant des articles en cuir et le journal « l’Amical Eco du pachyderme » traitant de la vie des éléphants et de ses bienfaiteurs.

NEGAMBO

Une ville dédiée à la pêche, située à 6 kms de l'Aéroport International, Negambo a un littoral fascinant et pittoresque. La ville a plusieurs constructions datant de la période Coloniale des hollandais et portugais. La lagune est réputée pour sa récolte de homards, de crabes et de crevettes, ses ventes aux enchères de poissons sur la plage valent un détour.

MAADU GANGA (la riviere Madu) 

La Rivière Madu coule à travers Balapitiya (approximativement 80kms vers le sud) est rarement visitée et préservée pour n'importe quel amateur de nature au Sri Lanka. Elle se vante d'avoir un groupe de 64 petites îles dispersées le long de son lit et dont la plupart sont inhabitées et couvertes de mangroves. L’île appelée "Ma Doowa" qui est la plus grande île habitée dans le pays et où vivent 300 familles. La plus petite est appelée "Satha Paha Doowa", selon le folklore, cet îlot avait été acheté pour cinq « centimes », mais certains disent que le nom lui a été donné en raison de sa forme.

MINES DE PIERRES DE LUNE – MEETIYAGODA

Passant de la couleur d’un blanc brumeux à gris doux, à l’orange pâle, le Sri Lanka produit les spécimens les plus désirables et enchanteurs de « pierres de lune » depuis des centaines sinon des milliers d'années. Décrit comme "placé dans un endroit inattendu," le hameau minuscule de Domanwila, dans le village de Mitiyagoda (aussi connu comme Meetiyagoda), domine le marché des « pierres de lune » du monde. Le village est réputé pour son "flash bleu", une pierre de lune d’un blanc translucide avec des reflets brillants d’un bleu métallique. En fournissant un emploi stable (une rareté au Sri Lanka), l'industrie de la pierre de lune soutient le village.

 La Pierre de lune est extraite d’un trou profond et étroit. La couche orthoclase sous le village est seulement à environ 20-30 pieds et son accès est rudimentaire. Activité Particulièrement bénéfique pour cette culture dépendante du commerce de gemmes où les hommes doivent souvent quitter leur maison pendant des mois pour des secteurs éloignés du pays et  vivant dans des conditions très précaires.  

Cependant, cet avantage à un coût : les mines abandonnées se sont métamorphosées en points d'eau stagnante et polluée où pullulent des moustiques, responsables de malaria et autres maladies véhiculées par cet insecte, ce qui crée un problème énorme.

LES INCUBATEURS DE TORTUES

Au Nord d'Induruwa il y a un incubateur de tortues pour la protection des oeufs de tortues jusqu’à leur éclosion. Les oeufs de tortues sont achetés pour quelques roupies aux pêcheurs locaux qui les trouvent enterrés le long de la plage ( ils seraient autrement consommés). Une fois éclos, les bébés tortues sont gardés dans des bassins.  

De petits réservoirs contiennent des centaines de tortues âgées de un à  trois jours. Pendant la nuit, on peut relâcher une tortue de trois jours dans l'océan Indien car elle peut se débrouiller seule. La beauté de l'opération est que les plages sont préservées et  garantissent le retour des bébés femelles  qui retrouveront leur chemin, sans GPS, des profondeurs des sept mers à leur plage natale dix ans plus tard pour y pondre leurs oeufs.

Les miracles et les mystères de notre planète sont infinis. Protégeons les des braconniers, des voleurs et des destructeurs. Cinq des sept espèces mondiales de tortues marines visite les côtes du Sri Lanka pour nicher (une bénédiction écologique rare). L'appui gouvernemental pour cette conservation est un lointain souhait d'un projet de conservation idéal pour une île qui pourrait facilement devenir une destination première dans le monde pour l’observation des tortues.  

Rien n’équivaut la Cannelle de Ceylan (Sri Lanka)  

Le Sri Lanka est un exportateur de cannelle de grande qualité (80 % de la production mondiale). Ambalangoda est célèbre pour sa culture et sa production de cannelle. Quand vient le  temps de la récolte, c’est un spectacle de voir les habiles éplucheurs de cannelle récolter cette écorce précieuse d’un arbuste de la famille du laurier juste après que la saison pluvieuse l'ait  imbibée , la rendant plus facile à peler.  

Comme l'art antique d’extraction de gemmes au Sri Lanka, l'épluchage de la cannelle nécessite  une technique qualifiée et  presque inchangée depuis des siècles .  

La cannelle de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum) est de grande qualité

L'analogie entre la Cannelle et le Sri Lanka (Ceylan pendant les Anglais et Zelon pendant la période hollandaise), son nom botanique est tiré du nom de l'Île pendant la période des hollandais. La cannelle était le Saint Graal des envahisseurs européens de Ceylan.

MASQUES – AMBALANGODA

Les masques traditionnels sont de formes, de tailles et de couleurs diverses. Le type de bois le plus couramment utilisé pour faire des masques est le  « kaduru » tandis que le « ruk attana », l’« erabadu » et le « santal » ont aussi été utilisés dans d’autres temps.  

Le bois est d’abord fumé, séché et ensuite taillé. Des extraits végétaux traditionnels ont été utilisés dans le passé pour peindre ces masques, mais maintenant, des marques de peinture étrangères sont de plus en plus utilisées. C'est un processus minutieux qui se perpétue de génération en génération. Les familles qui réalisent les masques les plus célèbres habitent Ambalangoda sur la côte sud, où vous trouverez aussi plusieurs musées de masques.

Bien que les masques soient généralement trouvés et utilisés partout en Asie, beaucoup de masques que nous voyons ici au Sri Lanka sont uniques à ce pays. Ils sont des icônes culturelles fascinantes et des formes d'Art en accord avec l'âge, des vieilles danses et des rituels, les masques assument une identité culturelle à eux seuls et devrait être préservés pour profiter aux générations futures.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :